Modèle vivant

Modèle vivant

le modèle vivant est une découverte récente

tombé dedans, j'aurais désormais du mal à m'en passer

Le plaisir de regarder le corps est insatiable. Notre société de consommation et de spectacle hélas l’a infiniment altéré en enchaînant toute la beauté du monde à ses intangibles canons, en l’assujettissant à l’effrayante dictature des modes…

Photoshop et le papier glacé ont fait le reste : projeter des fantasmes lisses dans la tête de gens qu’ils ont rendus malheureux. Dès lors on se lorgne, on se juge, on se jauge ; prend-on seulement la peine de se regarder ?

Regarder la nudité est un bonheur profond, un émerveillement infini. Celui qui modèle, celui qui dessine pénètre et flâne dans un jardin où les ans, les kilos, les rides sont comme la lumière changeante du ciel, le parfum de la fleur ou l’envolée sonore de la fauvette. Plus le regard s’attarde, plus le raccourci étonne, le modelé émeut, le poids de la chair bouleverse.

Le dessin ou la sculpture qui demeure n’est en définitive que le souvenir que nous rapportons de balade, émotion maladroitement transcrite de nos éblouissements et que l’on voudrait partager…

Série 1 crayon

CLIC : photos pleine page !

Série 2 graphite

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now